The Amazing Spider-Man : le destin d’un Héros


La suite des aventures du jeune Parker en costume néoprène dans les rues de New York…

Après une petite introduction dynamique, où l’on en apprend plus sur le passé de Peter, le second opus du reboot démarre.

Comme dans le premier, quelques rares scènes nous placent à la première personne et sont assez réussies. La 3D est correcte et l’on remarque un petit plus en ce qui concerne la VOst dans la première partie du film. En effet, l’incrustation des sous-titres est bien pensée puisqu’elle se fait en profondeur et sur les côtés en fonction des gros plans et du protagoniste qui parle. La seconde partie en profite moins possédant moins de dialogues…

… et plus d’action.  Celle-ci est réussie avec une mise en scène pêchue sans pour autant nous donner l’envie de vomir. Elle se déroule dans des endroits assez variés, de jour comme de nuit.

De nouveaux personnages sont introduits, dont le principal « méchant » du film: Electro. Si les premières images pouvaient laisser planer quelques doutes quant à l’aspect physique de Jamie Fox, le résultat fantastique parvient à être vraisemblable et cohérent dans le film. L’interprétation de l’acteur permet de surcroit d’avoir un personnage avec un caractère en accord avec son développement. On découvre Harry Osborn interprété par Dann Dehaan, déjà perturbé et avec pouvoir dans Chronicle.

Je reste encore réservé par rapport au jeu d’Andrew Garfield. Si, une fois le costume enfilé, l’espièglerie et l’interprétation de Spiderman sont amusantes, l’émotion qui se dégage de Peter Parker en civil est assez décevante! Pour moi, le film pèche ainsi du côté de l’émotion et du drame…

L’histoire avance un peu vite sur certains évènements. D’ailleurs, au vu des bandes-annonces, de nombreuses scènes et dialogues ont été coupées. Dommage car on aurait apprécié plus d’interactions par exemple entre Harry et Peter en civil avec par exemple l’importance des recherches de son père, Norman, sur Peter… Ou encore un peu plus de profondeur dans la relation avec Gwen Stacy jouée par Emma Stone.

Tant pis pour les quelques erreurs, le film regorge d’humour et de bonnes idées.

Bref, on est diverti et on profite du spectacle à gros budget.

Vu en VOst 3D le 30/04/14, jour de sortie. (2h20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *