Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?


M. et Mme Verneuil marient leur quatrième fille. En plus des trois premiers gendres, le dernier est la goutte qui fait déborder le vase…

Et si on rigolait ?

L’idée est assez simple et n’est pas nouvelle. Entre les parents et les gendres (tous d’origine et de religion différentes) la moindre réunion familiale tourne au cauchemar. Utilisant stéréotypes et clichés, l’humour est présent dans les propos comme dans les situations. Si tout au long du film c’est un peu too much, il n’en reste pas moins que l’on rigole de bon cœur.

Un des atouts principal est sûrement le casting. L’équipe du film se compose de nombreux acteurs qui permettent de varier les caractères et personnalités. Tous ne sont pas dans une interprétation magistrale mais certains comme Clavier, se démarquent et offre à cette comédie de quoi tenir la route.

Cette diversité de personnages permet aussi de gonfler le rythme de l’histoire car il faut bien l’avouer l’enchainement de sketches sinon seraient un peu fade. Certains gags, certains dialogues sont connus et ont déjà été utilisé mille fois sans parler de la fin où la mariée fuit à quelques heures du mariage mais qui grâce à une intervention de certains est présente au dernier moment pour la cérémonie

Le film à la capacité de faire rire tout le monde car que l’on soit noir, bridé, gaulliste, mangeant hallal ou de n’importe quel âge : chacun en prend pour son grade ! Ce qui explique son succès en salle, d’autant plus que l’ambiance est très, très gentille.

L’histoire est composée de deux grandes parties : l’introduction de la famille au complet puis l’arrivée de la belle-famille dans la propriété des parents. La seconde est de loin la plus distrayante.

Pour ce qui est du fond, difficile de savoir si on utilise les clichés pour en rigoler et s’en défaire ou au contraire si on se rapproche de l’autre en partageant, cultivant ce même cliché à l’image des deux pères qui ne s’acceptent qu’une fois qu’ils se rendent compte qu’ils sont, l’un comme l’autre, contre le mariage mixte de leurs enfants

Bref, c’est léger, c’est drôle et si on ne cherche pas la petite bête : on passe un bon moment…

Vu le 02/05/14. Sorti le 16/04/14. (1h35)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *