Dans la maison

Nouvelle rentrée scolaire, Germain demande à ses élèves d’écrire une rédaction sur leur week-end. La copie de Claude l’intrigue. Elle parle de la maison d’un camarade et l’histoire est « à suivre »…

Après une introduction réussie, on profite d’un récit intéressant avec une narration et un style d’écriture très agréable ! Comme le professeur de littérature, on est bizarrement captivé par les rédactions de l’adolescent, intrigué de savoir comment tout cela va bien pouvoir se terminer.

Les personnages sont aboutis. Avec d’abord la famille « Rafa » dont l’observation permet au personnage principal d’utiliser ses capacités d’écriture. Réelle et en même temps parodiée ou romancée, on s’introduit dans l’intimité de la fameuse maison.

Clin d’œil ou pas en vue de ses actualités, incarner un prof de littérature, faisant étudier La Fontaine ou Flaubert, est un rôle parfait pour Luchini. Passionné par cette graine d’écrivain, il se perd dans les lignes de son élève : où s’arrête la réalité pour laisser place à l’imagination ?

Imagination d’un jeune homme futé mais qui, dans un environnement peu propice, tente de se stimuler et faire vivre ses désirs via l’écriture.

Le thème musical vient à plusieurs reprises nous offrir de bons moments. Et malgré la nécessité de développer les personnages dans ce type de film, aucun ennui à l’horizon grâce à l’utilisation des récits qui nous sont narrés en même temps que l’action. De très bons dialogues, dont certains passages restent en tête.

Pour terminer une fin qui ne déçoit pas.

Bref, une réalisation et un style intéressant : un film français de qualité.

Vu le 16/10/12. Sorti le 10/10/12. (1h45)

One thought on “Dans la maison

  1. Pingback: Gemma Bovery | Twinsun Cinema

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *