Captain America, le soldat de l’hiver

Attention la bande-annonce en montre beaucoup…

Alors qu’il s’adapte au 21ème siècle, Steve Rogers va devoir tirer au clair ce qui se trame au S.H.I.E.L.D. aidé entre autres par Black Widow…

En attendant la vingtaine de films MARVEL annoncés jusqu’en 2018, voici le numéro 2 de Captain America, qui se déroule après les événements de New York dans les Avengers comme Thor 2 ou Iron Man 3.

Avantages :

Comme bien souvent on a un rythme dynamique qui permet de ne pas se rendre compte du temps qui passe. La réalisation, entre les effets spéciaux et l’action, est réussie. Une 3D « normale ».

Pas besoin d’avoir vu tous les MARVEL pour comprendre l’intrigue, même si le 1er Captain aidera à comprendre les nombreuses références à son passé.

N’utilisant pas d’arme, si ce n’est son bouclier, le Captain offre des combats rapprochés que ce soit avec une dizaine de soldats ou directement avec des aéronefs.

Alors que la série sur le SHIELD à la télévision est quelque peu décevante, le film permet d’en apprendre un peu sur l’organisation et de voir plus longtemps à l’écran Nick Furry (S-L.Jackson) ou Black Widows (S.Johanssen) jusqu’alors assez en retrait. A noter la présence de R.Redford dans cet univers comic. Les personnages sont assez bien joués même si ça reste très pop-corn.

De l’humour estampillé un peu partout qui permet au final d’offrir un divertissement de qualité !

Inconvénients :

Pour le coup, le fameux soldat de l’hiver (S.Stan) ne sert pas spécialement à grand-chose. S’il permet de matérialiser l’ennemi, il n’est pas vraiment le méchant et le personnage est assez peu développé, un peu comme le Faucon introduit ici sous les traits d’A.Mackie.

Comme bien souvent, le problème des héros de comic c’est leur histoire groupée puis solo. Comment expliquer, alors qu’il a aidé à mettre en place la technologie du SHIELD, l’absence de Tony Stark dans la crise qui se déroule dans le film…

Le scénario n’est pas très complexe et l’on comprend trop vite trop de choses : par exemple qui est le vrai méchant, la mise en scène évidente de la mort d’un autre personnage ou encore qui est le soldat de l’hiver avec le gros plan caméra qui ne trompe personne.

Enfin à mon gout, quel gâchis de matériaux avec la destruction de  3 porte-avions aéronefs et une légère orgie d’explosions inutiles sur la fin.

Bref, fait aussi bien que les autres films MARVEL de  la « phase 2 » avec toujours quelques faiblesse par-ci par-là…

Vu en VOst 3D le 26/03/14, jour de sortie. (2h05)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *