Albator, Corsaire de l’Espace

Un corsaire de l’espace sème le désordre dans l’espace et nargue la Coalition…

A part peut-être le visuel légèrement familier, l’histoire et les personnages m’étaient inconnus.

L’histoire commence, tout comme la narration impersonnelle dont on a trop souvent l’habitude, et l’on découvre le visuel du film.

Certaines scènes et certains effets sont très jolis dans l’espace. Tout ce qui est inorganique et plus globalement avec peu d’animation est réussi, quand ça bouge et qu’en plus c’est vivant, le résultat est très mitigé à l’instar des expressions faciales qui n’améliorent pas les personnages. Personnages qui sont vides de tous sentiments. Le héros principal, à coté de ses pompes ne comprenant rien à rien.

D’ailleurs il n’est pas le seul ! Au début, aux vues des différentes scènes, on s’imagine facilement une histoire spatio-temporelle où notre héros ne serait qu’en fait Albator plus jeune après des histoires de matière noire et de démonter les clés du temps, ou quelque chose comme ça. Un peu gros, très gros même ! Et oh, surprise on se trompe… Quelle chance de s’être trompé ?

Au final, l’intrigue étant ce qu’elle est : on aurait préféré !

Oui, l’histoire est à dormir debout ! Une relation entre frères ridicule, l’histoire d’Albator qui elle est incompréhensible. Il est immortel à cause de la matière noire, il ne l’est plus, sa seconde se laisse consumer pour permettre de sauver tout le monde puis tout repart comme si de rien n’était, on se retrouve avec deux Albator… Non franchement : ouahouh !

Même les scènes de combats qui tournent un peu en boucles deviennent compliquées. L’arme massive de la Coalition loupe le vaisseau du corsair sans qu’elle comprenne pourquoi… Nous non plus !

Ajouter à cela une 3D poussive, certes efficace au premier plan mais qui vous dédouble les images d’arrière-plan dans un flou magistral. Et une VF qui titille les oreilles…

Bref, un film raté sur bien des plans : scénario, personnages, visuel en demi-teinte…

Vu en VF 3D, le 14/01/14. Sorti le 25/12/14. (1h50)

One thought on “Albator, Corsaire de l’Espace

  1. Pingback: Les Gardiens de la Galaxie | Twinsun Cinema

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *